• Jacques Benyounes

Quelle posture de coach adopter face à l’impact de la crise du Covid-19 ?

Mis à jour : sept. 8




Une époque déstabilisante : un bouleversement des repères et un moment propice au recul


Après un premier temps de sidération relatif au choc provoqué par la propagation dangereuse du virus et l’annonce du confinement généralisé, nous avons été, comme la plupart des gens, pris dans une spirale de peur-instinct de survie-besoin de se raccrocher à l’essentiel-espoir-anxiété-action.


Nous nous sommes très rapidement retrouvés débordés à préserver notre activité professionnelle, notre entreprise, à expérimenter de nouveaux modes de communication peu usités jusqu’alors, à prendre régulièrement des nouvelles les uns des autres, à s’occuper de nous-mêmes et de nos proches, à encaisser la charge émotionnelle collective.


Nous avons cherché à nous adapter, tant bien que mal, à ce qui était inédit et impensable, il y a encore quelques mois.

Durant cette période, observant les réseaux sociaux saturés de messages de toute nature, recelant d’innombrables avis « d’experts » que nul n’est en pareille circonstance compte-tenu du caractère inédit, imprévisible et incertain de ce contexte que nous traversons, devant ce brouhaha inaudible, nous sommes restés silencieux.

Comment penser demain alors qu’aujourd’hui est instable et incertain ?


Comment se prévaloir de savoir quoi dire ou quoi faire dans une période de crise aussi complexe qu’inédite ?


Contraints de nous arrêter, nous avons surtout éprouvé le besoin de prendre du recul, de réfléchir, de ressentir, d’échanger en prenant le risque de ne pas savoir, plutôt que d’improviser d’improbables avis d’experts … que nous ne sommes pas par définition.


Il y a une vraie prise de risque à ne pas prévoir, mais si nous le faisons ensemble, nous allons peut-être créer quelque chose de nouveau, une relation plus équilibrée, un partenariat renouvelé.


Une interrogation sur notre rôle et notre contribution


Le coach a pour principe d’essayer d’avoir un temps d’avance sur son client pour mieux le comprendre et ainsi mieux l’accompagner. Or cette fois-ci, nous sommes réunis au même endroit : celui de l’inconnu et de l’incertitude. Nous partageons les mêmes contraintes existentielles, au même moment, avec quasiment la même intensité.

Nous nous posons certainement les mêmes questions :

  • Comment les organisations vont-elles s’adapter pendant cette période où la perfection, la performance et la finitude sont challengées ?

  • Comment passer le cap des résistances jusqu’alors au télétravail, à la confiance, à la responsabilité et à l’autonomie ?

  • Comment le management va t’il se réinventer pour manager à distance et continuer à motiver les équipes, tout en maintenant le contact avec chaque personne, tout en restant présent et disponible pour accompagner des femmes et des hommes qui auront souffert pendant la phase de confinement, et qui continueront à être troublés dans la phase de déconfinement progressif ?

  • Comment les managers, eux-mêmes touchés par les conséquences de cette grave crise sanitaire, sauront prendre soin d’eux pour pouvoir prendre soin de ceux et celles qu’ils dirigent ?

  • Comment rester spontanés et positifs dans la phase de reprise lorsqu’il s’agira de rester vigilant(e) à adopter et maintenir les « gestes barrières », tandis que demeurera pour un temps certain la peur d’être contaminé(e) ?



En cette période si singulière, nous nous interrogeons sur notre rôle de coach :

  • Comment contribuer à l’effort collectif pour sortir « par le haut » de cette situation de crise ?

  • Que pouvons-nous apporter pour soutenir nos clients et les aider à « sortir par le haut » de ce combat humain, entrepreneurial, managérial, organisationnel, social et économique ?

  • En quoi et comment accompagner les dirigeants, les managers et leurs collaborateurs à anticiper la suite, à organiser les diverses étapes du déconfinement progressif où il s’agira de relancer l’activité tout en préservant les règles de sécurité (cf. les « gestes barrières ») et en redécouvrant les contacts en présentiel, à surmonter et dépasser les traumatismes que cette situation de crise aura inévitablement provoqués (exemples : la présence de la maladie, voire de la mort dans l’entourage, la peur pour ses proches et pour soi, le confinement dans des contextes éprouvants pour certains, la désocialisation partielle ou totale sur une période significative, etc.) avec son cortège d’humeurs variables ?


Face à cette multitude de questions, la sensibilité et la complexité de cette situation, notre envie, et c’est aussi notre vocation, est de vous accompagner à réfléchir et trouver des réponses à l’essentiel de vos préoccupations, en sortant des « sentiers battus », pour les deux prochaines périodes majeures que nous serons amenés à vivre ensemble : la sortie progressive du confinement et la co-construction et la mise en œuvre d’un « après ».


Car, il y aura un « après », et cet « après » ne sera, a priori, ni « comme avant », ni « en rupture totale ».

Nous devrons prendre en considération plusieurs facteurs qui pourraient modifier notre vision du monde, et par conséquent, nos comportements futurs :

  • Notre relation au temps : le concept « d’urgence » pourrait être révisé, le concept de priorité pourrait voir l’essentiel « débarquer » dans l’univers de l’important ;

  • L’écologie de notre énergie : la priorisation de nos actions, la gestion des déplacements et le télétravail choisi, l’équilibre entre présentiel et distanciel ;

  • La confiance en notre créativité pour être plus agile, plus innovant, pour décider et agir en intelligence de situation ;

  • Notre relation à l’autre : la relative indifférence pourrait laisser place à la curiosité de l’autre, à l’envie de partager, à une certaine dose d’indulgence et de bienveillance, voire à la solidarité ;

  • La confiance en soi et en l’autre pour donner plus de place à l’initiative et l’autonomie, pour que chacun se sente plus co-responsable et co-acteur ;

  • Notre relation à la nature et l’environnement : nous serons peut-être plus attentifs à ce que nous consommons, plus vigilants à répondre à nos stricts besoins plus qu’à nos envies les plus frivoles, à regarder et écouter avec plus d’acuité et d’admiration la nature qui nous entoure, à contribuer à mieux la préserver ;

  • Notre relation à l’essentiel : pour chacun de nos choix, pour chacune de nos décisions les plus simples au quotidien, nous serons peut-être plus enclins à nous poser ces deux questions fondamentales : « Est-ce essentiel ou n’est-ce qu’important ? Est-ce si important ou est-ce seulement accessoire ? »


Nous avons jusqu’à présent admirer et désirer le BEAU, nous avons réussi à imposer le FORT dans nos pensées, nos discours et nos actes, peut-être que dorénavant nous serons un peu plus SAGES.




Quelles perspectives ?


Qu’est-ce que cette crise pourrait nous révéler au sens étymologique du terme « tirer ou lever le voile » ? En quoi et comment pourrions-nous la transformer en une véritable opportunité de contribuer à construire une société meilleure ?


Faire surgir ce qui était caché d’une manière soudaine (cf. Apocalypse = traduction grecque de Révélation), mettre en lumière quelque chose dont nous n’avions pas conscience jusqu’à présent, quelque chose que nous ne pouvions, ou ne voulions, ou ne savions voir.


« C’est peut-être ce qui est là aujourd’hui, l’enjeu de demain. »

Nous, coachs du Cabinet JB Consultant, vous proposons de rechercher avec vous les réponses à ces questions, d’avancer pas à pas sur ces chemins semés d’interrogations et d’embûches, et aussi avec la perspective de belles surprises, de magnifiques découvertes humaines, en vous aidant à poser les bonnes questions, au bon endroit, au bon moment !


Parce que votre avis nous intéresse et qu’ensemble nous sommes toujours plus forts, nous serions très heureux de recevoir vos Feed-Back. Pour réagir à cette article, vous pouvez nous laisser un commentaire en vous inscrivant sur notre blog ou vous pouvez nous envoyer directement un email en suivant ce lien. A très bientôt !




Isabelle CAMELIN, Cyrille BERTRAND et Jacques BENYOUNES



#jbconsultant #jacquesbenyounes #isabellecamelin #cyrillebertrand #cohésiondéquipe #coachingprofessionnel #management #coachingcollectif #coronavirus #lemondedaprès

> Articles précédents :

> Nos services de coaching et d’accompagnement :

COACHING INDIVIDUEL - COACHING COLLECTIF - COACHING DE DIRIGEANT - COACHING D’ORGANISATION - CODEVELOPPEMENT - SUPERVISION DE COACH

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux préférés et/ou à nous laisser un commentaire :)